Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 18:32

Pour celles et ceux qui sont branchés sur les questions européennes l'info ci-dessous sur la mise en échec par le parlement européen d'une tentative d'imposer  une "nouvelle" version de la directive Bolkestein.

RI

 

Permis de résidence et de travail: Le Parlement européen rejette une deuxième "Bolkestein"

 

A l'issue du vote du Parlement européen sur la procédure de demande  de permis unique de résidence et de travail autorisant les ressortissants de pays tiers à résider et travailler dans les Etats membres, le député européen du GUE/NGL Patrick Le Hyaric (France) a déclaré: "Je me félicite que la  majorité du Parlement européen refuse un compromis négatif avec le Conseil européen sur cette directive. Aujourd'hui La plénière a dit non à  une grave compromission au service exclusif des grandes entreprises qui aurainet pu  demain mettre encore plus en concurrence les salariés de l’Union européenne avec ceux des pays extérieurs de l’Europe venant y travailler. En quelque sorte la création d’une seconde directive Bolkestein pour les salariés venant de pays tiers qui seront ainsi malléables et exploitables à merci".

 

Selon le député, cette directive est fallacieusement présentée comme garantissant les droits des travailleurs. C'est en fait un texte ouvrant la voie à la création de plusieurs statuts et de plusieurs catégories de travailleurs dans l’Union européenne. Par exemple celui des saisonniers, celui de travailleurs transférés au sein d’une même multinationale qui ne bénéficieraient que des droits de leur pays d’origine. C’est l’inégalité renforcée qui serait ainsi institutionnalisée.

 

"Ce projet - conclut Le Hyaric - violait gravement les principes de la charte des droits fondamentaux en ne respectant pas l’égalité des travailleurs face à leur rémunération, au temps de travail, à la sécurité au travail, à la santé, aux congés, à la protection sociale, à la formation. Aujourd'hui le  Parlement s' honore d' avoir pris en compte les remarques des syndicats, notamment de la confédération européenne des syndicats, et celles formulées par sa commission de l'emploi et des affaires sociales. Les citoyens d'europe doivent rester vigilants.

Partager cet article

commentaires