Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 05:58

Olympic Nice Stadium Gouffre financier pour la ville, poule aux œufs d’or pour le futur exploitant.

 

Et de 4 ! Dans quelques semaines le conseil municipal aura à examiner le 4ème projet de nouveau stade en moins de 8 ans ! Et projet après projet les budgets explosent.

 

Le 1er projet sous l’ère Peyrat-Vialatte était estimé à 53 millions d’euros dans sa version 30 000 spectateurs.

 

Le 2ème projet Peyrat version Plaine du Var était estimé à 90 millions d’euros.

 

Le 3ème projet version Estrosi n°1 annoncé en octobre 2009 quant à lui explose à 157 millions d’euros.

 

Le 4ème projet version Estrosi n°2 annoncé ces jours-ci atteint un sommet avec un budget annoncé de 245 millions d'euros.

 

462% d'augmentation en 8 ans entre le 1er projet et le dernier. Triste record dont peut se targuer Christian Estrosi. Déjà détenteur, comme ministre de l'industrie du record des suppressions d'emplois dans le secteur industriel (-250 000 depuis son arrivée), Christian Estrosi comme président de la communauté urbaine et maire de Nice détient un autre record celui de l'explosion des coûts des projets avec le tramway-métro et l'Olympic Nice Stadium.

Une évolution inquiétante dont la seule motivation n’est pas le Sport, mais la création pour le seul profit de l’exploitant privée d’une grande zone commerciale.

 

Pour la ville par contre le coût risque d’être exorbitant.

 

Déjà dans le projet Peyrat - Plaine du Var le coût pour la ville sur 30 ans était de l’ordre de 185 millions d’euros (20 millions d’euros au titre de la compensation d’investissement et près de 5,5 millions d’euros de subvention par an pendant 30 ans !!!!.....), avec la nouvelle version Estrosi et si l’on se base sur les expériences existantes, il est plus que probable les 400 millions d’euros seront atteints.

 

Un coût auquel il faut ajouter toutes les infrastructures (route, tramway…) à la charge de la collectivité. Le projet de l'Olympic Nice Stadium apparait pour ce qu’il est vraiment : garantir pour les décennies à venir sur des fonds publics les profits d’opérateurs privés!

 

Robert INJEY Conseiller Municipal et Conseiller Communautaire Communiste

Partager cet article

commentaires

Apricale 13/10/2010



Bonjour,


 


Il me semble que vous comparez des projets différents. Les projets précédents portaient sur un stade. Celui-ci porte sur un aménagement urbain comportant un stade, un musée, des commerces, des
immeubles, des espaces verts. On peut toujours critiquer, mais peut-on rejeter en bloc un projet qui a l'avantage de faire sortir la ville du ridicule où elle se trouve depuis 20 ans avec des
stades borgnes, et en même temps de créer dans cette plaine du Var enlaidie par les hangars commerciaux, un nouveau centre de vie, à l'esthétique attrayante ?


Enfin, pour ce qui est du coût, j'aimerais savoir comment est obtenu le montant final de 400 M que vous évoquez.


Cordialement.



RI 16/10/2010



Effectivement nous avons affaire à des projets différents, la part "commerciale" ayant de plus en plus
d'importance au fur et à mesure que les projets se suivent. Plusieurs problèmes: une zone commerciale doit-elle être financée sur fonds publics??


l'objectif de la plaine du Var est-ce de devenir une plan de campagne bis agrémenter d'un stade? Car
aujourd'hui en l'état actuel des projets entre l'aréoport et  et lingostière la plaine du Var va être une succesion de parkings et de grandes surfaces.  Sur le financement la presse
locale nous donne comme élément Etat 18 millions, Conseil Général 20 millions, Et C. Estrosi demande à la Région 26 millions. Manque à l'appel la ville de Nice et la communauté urbaine. A défaut
d'avoir eu toutes les informations on peut considerer que la part du financement public au départ se situe entre 60 et 80 millions d'euros. Ensuite il y a le coût de la redevance annuelle à la
charge de la ville 8,3 millions d’euros sur 27 ans soit  224,1 millions d’euros.  En d’autre terme ce stade va coûter entre 284 et plus de 300 millions d’euros aux finances
publiques, coût auquel il faut ajouter toutes les infrastructures (route, gare tramway, gare CP…) à la charge de Nice et de la communauté urbaine. Ainsi la ligne 3 du Tramway (exigence du cahier
des charges de l'UEFA pour l'Euro 2016), sans parler des "accidents sportifs" où il faudra bien "compenser les pertes de l'exploitants" ..... Au total 400 millions d'euros c'est une hypothèse
basse.


RI.



Apricale 17/10/2010



Merci beaucoup de votre réponse, qui clarifie un peu les choses.


Mais il y a quand même quelque chose qui m'échappe. N'est-on pas dans un partenariat public-privé, où le coût de la construction est assumé par le concessionnaire, en l'occurrence Vinci ? En
contrepartie de quoi, la Ville rémunère Vinci sur 30 ans. Le principe serait donc : la Ville ne peut payer cet investissement au comptant, et donc elle étale le paiement sur cette durée en
confiant l'opération à une société privée.


En quoi est-ce choquant, et êtes-vous bien sûr que la Mairie va devoir d'emblée sortir 60 M, ce qui paraît contradictoire avec le fait, ensuite, de verser 8 M par an sur 27 ou 30 ans ?


On lit çà et là que les 8 M annuels représentent 1 % du budget de la ville, qui est d'environ 750 M. Qu'en pensez-vous ?


Enfin, les infrastructures dont vous parlez : voie de 40 m et tram, étaient déjà prévues avant ce projet de stade, me semble-t-il, et vont bénéficier à toute la population de ce secteur en
expansion.


 


Cordialement.